L’histoire du microscope

microscope

L’historique de la conception du microscope n’est pas vraiment défini, une chronique assez compliquée pour déterminer précisément le père fondateur de cet instrument. Il est certain que l’idée venait d’un système optique naturel tel que l’œil mais de façon plus développés à voir plus proche tout objet minuscule à l’aide d’une loupe. C’est ainsi qu’a débuté l’histoire des dispositifs optiques. Un microscope est un dispositif en verre permettant d’obtenir une image réelle d’un objet de petite taille ou invisible à l’œil nu. Pour déterminer peu à peu l’histoire du microscope, il est alors nécessaire de suivre un ordre chronologique pour ensuite connaître son évolution dans le monde actuel.

Historique des sciences optiques

Un dispositif optique est classé parmi les plus connus et plus ancien parmi les modèles de microscope. Il est composé de deux éléments bien courants tels que les lentilles et la lumière. Toutefois, quelques améliorations ont été apportées en ajoutant plusieurs piles de lentilles pour former une image nette et une taille bien définie. Pourtant, des problèmes ont été rencontrés car les rayons lumineux ne sont pas appropriés avec l’angle respectif, ce qui entraîne une aberration chromatique ou défaut de couleur au niveau de l’image. Historiquement, c’était en XVIè siècle que les scientifiques ont commencé à la concrétisation des lentilles où jusqu’à présent ils deviennent un objet important pour corriger la vue. Par ailleurs, la microscopie a subi des progressions en XVIIe siècle avec de multitude de modèles pour réaliser des recherches purement scientifiques.

A lire aussi : Quel est le meilleur cadre photo ?

Microscope optique

Le principe du microscope optique est basé sur l’usage des lentilles en verre qui modifie le trajet de la lumière pour ensuite former un agrandissement de l’image pour pouvoir observer le sujet traité à l’œil nu. Il est à noter que l’unité de résolution est le nanomètre, équivaut à un milliardième de mètre. La différence est vraiment incroyable, 200 nm est la meilleure résolution que peut offrir le dispositif, ce qui est égal à 300 fois plus petites que la taille d’un cheveu. À présent, de nombreuses améliorations ont été apportées pour perfectionner le microscope, du niveau mécanique et optique. De même pour la résolution qui a connu une forte augmentation de puissance, capable de grossir l’image d’un niveau moyenne de 200 à 1500 fois.

Microscope électronique

La conception du microscope électronique a été réalisée en 1932 par deux grands techniciens, Ruska et Knoll. Même si des progressions ont été apportées, il reste toujours une limite sur le perfectionnement du microscope optique, c’est la résolution. Ce qui explique que ce dispositif n’est capable de mesurer que la demi-longueur d’onde de lumière. Une tentation d’augmenter la capacité au-dessus de cette limite entraîne une faible qualité d’image. Le site web lemondeenplusgrand.fr donne tout un tas de conseils pour bien choisir son microscope, vous pouvez le consulter en cliquant ici. Il est alors indispensable d’utiliser une longueur d’onde plus courte pour garder la qualité de résolution du microscope. En effet, c’est ainsi que le premier microscope électronique a été conçu pour mesurer la longueur d’onde de l’onde lumineuse. Le principal composant d’un dispositif électronique est l’usage de l’électron, permettant d’aboutir à une résolution d’image plus élevée de 100 000 fois plus petite que celle de la lumière blanche.

Voir également : Lé définition du microscope

Le premier microscope disposait de deux lentilles permettant de visualiser la taille d’un petit objet, l’une pour agrandir l’image et l’autre pour augmenter l’image émise par l’objectif. Pourtant, le résultat de l’observation s’avère de faibles grossissements. De ce fait, une combinaison de lentilles a permis à un résultat supérieur mais reconnaît aussi certaines limites. Le microscope électronique vient alors pour améliorer la formation des images à l’aide des électrons. Actuellement, de nombreuses variantes de dispositifs sont constituées de divers composants plus performants.