Comment utiliser son souffleur thermique ?

choisir souffleur thermique 2019

Le jardin et la cour sont les endroits cibles pour utiliser raisonnablement un souffleur thermique afin de se débarrasser des feuilles mortes et divers débris incommodants. Par la projection d’air, le souffleur thermique pousse les feuilles mortes et les réunit en tas. Certains préparatifs sont requis pour exploiter à l’optimum l’appareil. Il s’agit aussi d’adopter un comportement correct pour éviter les incidents et  pour préserver l’ambiance environnementale.

Les gestes préalables à l’utilisation de la machine

La sécurité durant le labeur est de très haute importance, que ce soit pour l’utilisateur du  souffleur thermique que pour les personnes et animaux ou objets environnants. Pour ce faire, il s’agit de penser à bien tenir le souffleur thermique pour ne pas pointer accidentellement le tube de soufflage vers une direction non cible. Si possible, prier les personnes non concernées par le travail de soufflage à s’écarter. A noter également que le souffleur thermique ne doit pas être utilisé dans un endroit mal ventilé, encore moins à l’intérieur de la maison d’habitation. C’est destiné exclusivement pour le jardin et la cour. A cet effet, nul n’est besoin d’utiliser une échelle ou monter sur une surface instable lors de la manipulation de l’appareil. Avant même de démarrer le souffleur thermique, il faut se conformer nécessairement à la notice d’utilisation.

A lire aussi : Où trouver des tubes led horticoles ?

Le comportement requis durant l’utilisation du souffleur thermique

Faisant suite à la sécurité de travail, il est sage de porte un casque, des lunettes de protection,   des gants antidérapant et si possible des vêtements qui peuvent protéger le corps contre les éventuelles pollutions et les effets néfastes du soufflage. Ces effets vestimentaires  sont recommandés sachant qu’il s’agit de ramasser les feuilles et débris rassemblés pour les mettre dans des sacs à déchets, sauf si l’on se sert d’un aspirateur souffleur. Le site https://oustlesfeuilles.fr/ est également un très bon outil pour comparer facilement les meilleurs souffleurs thermiques et entretenir son jardin.

Sur le plan technique d’utilisation et d’organisation du travail, le moteur du souffleur thermique doit être lancé au sol, jamais à bout de  bras. Le levier de starter est optionnel selon la température du moteur. En tout cas, il est conseillé d’amorcer la pompe à essence pour faciliter le démarrage avec traction de la corde. A partir d’ci, bien suivre les instructions lues dans la notice, sinon faire appel à un expérimenté si on est profane. Pourtant, il faut quand même maîtriser 2 choses dont le mélange d’essence et d’huile pour le moteur 2 temps et le levier de réglage afin d’immobiliser la commande d’accélérateur selon le besoin de l’utilisateur du souffleur thermique.

Voir également : Leroymerlin et ses produits

Le respect de l’environnement

Le premier geste pour respecter l’environnement est de remplir le réservoir du souffleur thermique dans un lieu ventilé et faire en sorte de ne pas souiller le sol avec de l’essence. En général, les souffleurs thermiques ne sont pas très silencieux, voire même ils ont un niveau sonore relativement élevé, d’où le calcul de la période propice pour éviter les ennuis avec les voisinages, surtout le dimanche et les horaires entre 22H et 6H.

S’il est impossible de suivre à la lettre ces conseils pratiques d’utilisation, mieux vaut opter une autre solution, telle qu’un souffleur électrique, malgré la limite des fonctions par rapport au souffleur thermique.