Je me suis rendu compte que finalement l’important n’est pas l’état interne dans lequel on se trouve (stress, gêne) et qui peut en effet se reporter sur un état externe (rougeur, transpiration, tremblement) mais plutôt comment on le gère. En effet, se centrer sur ces émotions aboutit à un cercle vicieux: je suis gêné–>je rougis–>je [...]