Remarque : j’ai écrit cet article dans le cadre de la deuxième édition du festival A la Croisée des Blogs, sur le thème “Comment renverser une situation désespérée”. Vous pourrez retrouver tous les articles de cette deuxième édition sur le blog de Pierre Morsa ici.

Comment renverser une situation désespérée ? Non, rassurez-vous, je ne vais pas vous parler à mon tour de la crise financière ou des déboires européennes de l’Olympique de Marseille. Non pas que je n’aurais rien à dire à leur sujet, mais je serais bien incapable d’y apporter une solution. Ces deux petits exemples ont toutefois le mérite de nous montrer que tout le monde peut être touché par le phénomène.

Combien de fois nous, timides d’un degré plus ou moins important, pensons être dans une situation désespérée ? Il n’est pas rare qu’un nouveau timide ouvre la porte de notre forum Stop Timidité pour nous livrer un constat catastrophique de son passé, tout en ayant aucun espoir d’amélioration… Ces timides ont même malheureusement jusqu’à des pensées suicidaires, qui expriment à quel point leur situation semble désespérée de leur point de vue.

Du négatif au neutre.

Si vous aussi vous pensez être un cas désespéré… bienvenue au club… je vous conseille premièrement de prendre du recul sur votre situation en y apportant un point de vue extérieur. Que vous n’avez jamais réussi à séduire un membre du sexe opposé, que vous approchez de la quarantaine et que votre lit est toujours vide, que le mot timide soit celui qui ressort le plus sur votre bulletin de notes ou que le mot « entretien d’embauche » rime plus avec « terrain d’embuches », une solution serait de venir en parler sur notre forum comme beaucoup l’ont déjà fait, ou bien de vous confier à des personnes de votre entourage. En effet, vous n’avez jusqu’à présent qu’une vision déformée de votre situation. Une visions très pessimiste et négative. En parler vous permettra, par l’intermédiaire de vos interlocuteurs, de reprendre un point de vue neutre, car ils sauront pointer du doigt tous ce que vous avez très bien réussi mais passé sous silence.

Je vous vois venir : « Pourquoi adopter un point de vue neutre améliorait-il ma situation ? ». Être négatif, fataliste, est la pire chose qui puisse vous arriver. En effet, être fataliste, c’est être figé dans un processus de déconstruction. C’est une spirale infernale et négative où l’on devient juste contemplateur de nos échecs qui par la même occasion ne font que s’intensifier. Il faut briser ce cercle vicieux, et reprendre une marche vers l’avant.

Du neutre au positif.

Une fois que vous avez une vision un peu plus objective de votre situation grâce à nos membres aguerris, il est temps d’y mettre un peu plus du votre et d’apprendre à penser positif. Pour commencer, je vais vous demander un petit travail. Lisez l’article suivant : Pensez Positif.

Une autre technique permettant de travailler sur sa manière de penser est la méthode Coué ou l’hypnose Ericksonienne. Je ne développerai pas plus ici ces deux méthodes cousines qui mériteraient des articles concrets. Je vous conseille par contre d’aller les essayer en jetant un coup d’oeil à notre forum Stop Timidité ici pour l’hypnose Ericksonienne et ici pour la méthode Coué.

Comme l’a dit ici notre illustre membre que je ne présente plus, b-effect, « Ne plus être timide, c’est une décision à prendre ». Et c’est bien pour cela que notre état de pensée est primordial. Si dans votre tête cette situation n’est plus désespérée… et bien nous avons déjà réussi à renverser une situation désespérée. Bon, certes, ça ressemble à un tour de passe passe. Mais le but n’est pas de s’arrêter là. Il va falloir utiliser cette énergie positive pour se mettre à l’action.

Du positif à l’action.

Il est temps désormais de prendre une feuille et un stylo. Comme tout grand stratège vous allez coucher sur papier votre plan d’action pour prendre à bras le corps votre problème. Décomposez tous vos problèmes et établissez pour chacun la liste des actions que vous devez accomplir pour vous en sortir. La règle primordiale est de ne pas briser cet élan positif. Pour cela, il va falloir accumuler les victoires en y allant petit à petit. Il n’est pas interdit de vous mettre quelque fois en danger car en cas de succès votre confiance en vous n’en sera que plus forte. Par contre, en cas d’échec retenez en que le positif. Vous avez oser… et ce n’est pas rien. A ce sujet, je vous conseille une lecture qui vous sera très utile : Tremblez et osez de Susan Jeffers.

If you enjoyed this post, make sure you subscribe to my RSS feed!

No related posts.