Depuis que je discute avec d’autres timides que j’ai rencontré sur le forum Stop Timidité ou dans la vraie vie, si je devais faire un classement des craintes des timides, la peur du jugement des autres seraient en première position.

En groupe, les timides n’osent pas prendre la parole de peur de passer pour des idiots, ils n’osent pas entamer une discussion avec un inconnu de peur de se faire rejeter, etc. Vous noterez d’ailleurs comme la timidité n’est qu’émotionnelle et non rationnelle. En effet, comment pourrions-nous justifier le fait de ne pas tenter une conversation de peur d’être rejeté… alors que justement ne pas la tenter nous laisse aucune chance de succès. Seule la peur d’être jugé peut le justifier de manière émotionnelle.

Le timide est trop centré sur lui-même, sur son monde. Nous ne voyons dans le regard des autres qu’un regard inquisiteur. Pourtant, ce que recherche votre interlocuteur n’est pas de juger.

Premièrement il essaie lui-même de ne pas paraître idiot… et cela est beaucoup plus important que vous… Et oui, chaque individu va naturellement être plus penché sur soi que sur les autres. Le tout est une affaire de dosage…pour ne pas tomber dans la timidité. Donc avant de porter un jugement sur autrui, il va lui-même faire attention à ne pas passer pour un idiot.

Deuxièmement, votre interlocuteur va vouloir partager un bon moment avec vous. Et ceci est le plus important. Quand on parle de bon moment, il ne s’agit pas forcement de lui dire des choses extraordinaires. Non, une simple discussion, un échange de banalité est un bon moment car nous sommes des animaux sociaux… et nous avons besoin de ce lien social pour nous épanouir. On en vient ici au besoin de maitriser l’art de la petite conversation qui fera probablement l’objet d’une série d’articles.

Revenons-en à notre peur du jugement. Nous allons réaliser une petite expérience. Rappelez-vous la ou les dernières fois que vous avez assisté à la chute en public d’un inconnu ou d’une connaissance. Bref, tout ce qui se rapproche de ce que l’on appelle un grand moment de solitude… le comble du ridicule… ce que tout timide va redouter. Maintenant, si c’était un inconnu, vous rappelez-vous de son visage ? Si c’était un ami, lui associez vous cet évènement, de telle manière qu’à chaque fois que vous le voyez ce moment ressurgi de votre mémoire ?

Non. Par contre vous vous souvenez très bien de la dernière fois que ça vous est arrivé à vous. Et bien mettez vous bien dans la tête que c’est la même chose pour tout le monde. Ceci est donc la preuve que ce que nous redoutons n’est pas bien grave, même négligeable…

Alors… pourquoi se gâcher la vie pour ça ?

Crédit Photo : 50mm - Certains droits réservés (licence Creative Commons).

If you enjoyed this post, make sure you subscribe to my RSS feed!

No related posts.