timiditéVous apercevez au coin de la rue la fille ou l’homme de vos rêves. La première fois que vous l’avez croisé, ça a été le coup de foudre immédiat. Enfin… si je puis me le permettre, car pour un coup de foudre, il a été très silencieux… Depuis vous croisez cette personne tous les jours et elle n’est plus un inconnu pour vous… A chaque fois vous dites, je me lance, ou je me lance pas ? Qu’est ce que je vais bien pouvoir lui dire ? Ah, j’aimerais tellement lui adresser la parole…

Petit on a du vous apprendre que pour situer le point d’impact de notre fameux coup de foudre, il fallait compter le temps écoulé entre la lumière et le son. Puis multiplier par la racine carrée du logarithme de la distance dans un espace Euclidien fermé. Je vous laisse le soin de vous remémorer le cas de l’espace Euclidien ouvert en hyperbolique car là je m’égare.

Dans notre cas, notre timide ne doit pas compter plus de 3 secondes pour aller à l’abordage de l’inconnu. Après ce sera trop tard, les questions sans fins de notre timidité (j’y vais ou j’y vais pas) auront pris le dessus et vous pourrez dire adieu à votre hypothétique interlocuteur. Le but est donc d’agir avant que notre voix intérieure nous en dissuade.

Évidement cette règle des trois secondes ne concerne pas seulement l’abordage des jolies demoiselles (qui a dit au sabre ?) ou des charmants jeunes hommes. Il faut l’appliquer dans toutes les situations où notre timidité nous bloque. Je téléphone maintenant ou je remets à plus tard ? Je l’ai moi même utilisé pas plus tard qu’hier pour adresser la parole en anglais à un ingénieur de mon entreprise que je ne connaissais pas encore. « Il m’a vu ou pas ? Il est libre ou je remets ça à plus tard ? » Que nenni ! Hell no ! Je me suis lancé avant même de réfléchir et je me suis présenté, ce qui a eu pour effet de me montrer sous un aspect dynamique et sûr de soi… bien que mon anglais n’ait pas trop apprécié le fait de ne pas tourner 7 fois dans ma bouche avant de sortir. Anyway, il a compris, c’est l’essentiel.

Ah, je vois déjà des esprits chagrins et contradictoires (ça existe chez les timides ?) me demander pourquoi 3 et pas 4 ou 2 secondes. Et bien je vous répondrai de dériver l’équation obtenue pour la foudre et le tonnerre et de réaliser un calcul matriciel à base pivot de Gauss et…

Les copies sont à rendre sur le forum de Stop Timidité.

Crédit Photo : Phatman - Certains droits réservés (licence Creative Commons).

If you enjoyed this post, make sure you subscribe to my RSS feed!

No related posts.